Excite

Quid de l'assurance cambriolage sans effraction ?

Si votre logement a été cambriolé ou si un vol a eu lieu dans une circonstance mystérieuse au sein de votre habitation, votre assurance habitation peut couvrir les dommages subis. Cette indemnisation est néanmoins soumise à des conditions qui sont précisées dans votre contrat. Si les vols avec effraction sont souvent indemnisables, cela peut ne pas être toujours le cas pour les cambriolages sans effractions. Le point sur l’assurance cambriolage sans effraction.

La garantie vol de l’assurance habitation

L’indemnisation dans le cadre d’un vol dans votre logement est avant tout une question de contrat. Donc, si vous avez souscrit une garantie vol, vous devez vous assurer que votre assurance habitation couvre bien le cambriolage sans effraction. Il est en effet fort possible que votre assurance ait limité la garantie vol de votre contrat en excluant entre autres le cambriolage sans effraction par exemple. Au cas où ce serait le cas, les clauses de votre contrat doivent préciser distinctement, cest-à-dire en caractères gras et bien visibles le nombre de vols non couverts. Donc, si le cambriolage sans effraction ne figure pas sur cette liste, vous pouvez demander une indemnisation à votre assureur.

Les démarches à prévoir

Pour être indemnisé, il vous faut prouver que vous avez réuni toutes les conditions exigées dans votre contrat. Que votre assurance couvre le cambriolage sans effraction ou pas, vous devez toujours être rigoureux au moment d'établir votre déclaration au commissariat de police ou à la gendarmerie. Notez avec précision tous les éléments pouvant prouver l’existence d’une effraction ou d’une tentative d’effraction telle qu’une éraflure sur la porte, une serrure cassée, etc. Ensuite, demandez une indemnisation à votre assurance en présentant une copie de votre procès-verbal. Si votre assureur refuse tout de même de vous indemnisez, vous pouvez remettre en cause la responsabilité de votre courtier pour défaut de conseil et demander un remboursement d’une somme à la hauteur de ce que vous auriez pu recevoir comme indemnisation vous avez été convenablement couvert. Attention tout de même, il s’agit là d’une démarche assez délicate puisque vous allez rejeter la faute à votre compagnie d’assurance.

Que faire en cas de cambriolage

Une fois le vol constaté, prévenez immédiatement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie de votre domicile. Mieux vaut ne toucher à rien avant le constat par les forces de l’ordre.

Pensez à faire opposition sur les chéquiers et les cartes bancaires volés et à faire bloquer votre téléphone portable.

Il est toujours recommandé de prévenir son assurance cambriolage même sans effraction. Confirmez votre déclaration par une lettre recommandée avec accusé de réception dans les deux jours.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017