Excite

L'assurance chien de chasse et chasseur

L'assurance chien de chasse est complètement liée à l'assurance chasseur. En effet, elle garantit aussi bien le ou les chiens de chasse que le chasseur contre tous les accidents qui pourraient se produire durant une partie de chasse. Elle protège très bien en offrant des garanties très complètes. Il est très intéressant de souscrire un contrat de ce type lorsque la personne chasse régulièrement, elle est recommandée voire même parfois obligatoire.

Il faut savoir que l'assurance chien de chasse et chasseur peut être exigée dans certains cas, et par certaines organisations ou associations, qui organisent ces plans de chasse. Elle est souscrite pour une certaine durée qui équivaut généralement à la saison durant laquelle la chasse est ouverte, donc autorisée. Du fait des accidents qui peuvent survenir à cause notamment de l'utilisation d'armes à feu, il est primordial de se prémunir.

Une responsabilité civile est souscrite pour les chiens en action de chasse. Elle s'étend également au chasseur en sa qualité d'accompagnateur suivant le décret 20016812 du 07.09.2001. La responsabilité civile de la venaison à titre gratuit dans les deux jours qui suivent la journée de chasse est légalement présente. Les personnes étant embauchées en qualité de salariés de l'adhérent de la société de chasse comme les rabatteurs ou les porte-carniers sont considérées comme des tiers.

Il est possible de prendre une extension pour la responsabilité civile du garde-chasse particulier et bénévole. Les risques encourus par cette personne seront garantis du point de vue des conséquences financières que pourrait engendrer un accident. Les dommages matériels et immatériels causés aux tiers dans le cadre de son activité sont couverts. C'est lui en effet qui surveille la société de chasse, les rabatteurs, il exerce aussi certaines fonctions de police et effectue de menus travaux d'entretien. Sont exclus de ce dispositif, les gardes qui sont payés et les agents ou techniciens de l'environnement. Les dommages corporels sont indemnisés jusqu'au plafond de 4 600 000 euros, les dommages matériels et immatériels jusqu'à 460 000 euros et la défense recours jusqu'à 3 050 euros.

L'assurance n'exclue pas la prudence

Il est impératif, même si l'on souscrit une assurance chien de chasse et chasseur, de prendre certaines précautions. Les fusils doivent par exemple être cassés pour ne pas qu'une balle parte malencontreusement. Il faut que les rabatteurs soient identifiables et se fassent entendre. Il est également nécessaire de préparer le plan de chasse. Chaque participant devra alors le respecter parfaitement afin d'éviter tout accident.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017