Excite

Assurance sortie de fourrière : dans quel cas souscrire ?

Pour circuler à bord d’un véhicule à moteur, il est obligatoire de souscrire une assurance qui couvre au minimum la responsabilité civile et les dommages causés au tiers. En cas de défaut d’assurance, il peut être décidé la mise à la fourrière du véhicule. Afin de le récupérer, il est possible de souscrire une assurance sortie de fourrière. Ce qu’il faut savoir.

L’assurance auto temporaire peut être souscrite par chaque propriétaire de véhicule pour une utilisation de courte durée. Elle est suffisante pour des déplacements de quelques heures ou pour permettre un rapatriement. Parmi les assurances auto temporaires, il existe une formule appelée sortie fourrière. Cette assurance sortie de fourrière est nécessaire lorsque le véhicule est immobilisé en fourrière pour défaut d’assurance. Pour reprendre possession de son véhicule, le conducteur doit présenter son permis de conduire ainsi que son attestation d’assurance.

L’assurance auto temporaire peut être souscrite pour un jour, une semaine, un mois, auprès de certaines compagnies d’assurance. Quelle que soit la durée de contrat envisagée, il faut savoir que le tarif forfaitaire appliqué est proportionnellement beaucoup plus onéreux que dans le cas d’une assurance à l’année.

Pour souscrire à cette assurance sortie de fourrière, donc temporaire, le conducteur doit être en possession d’un permis de conduire en cours de validité depuis deux ans minimum. D’autre part, certaines compagnies exigent des conditions particulières, à savoir :

* Le conducteur doit être âgé de 23 à 80 ans

* Les personnes de plus de 70 ans doivent justifier d’au moins 36 mois d’assurance continus

* La première date de circulation du véhicule doit être inférieure à 20 ans

Le conducteur qui opte pour l’assurance sortie de fourrière doit souscrire au minimum une garantie au tiers collision, ce qui lui permet d’être couvert en cas de dommages causés à autrui.

Dégâts du véhicule en fourrière

Lorsque le véhicule est endommagé à l’occasion de sa mise à la fourrière, la responsabilité de la Fourrière est engagée, même si le véhicule n’est pas assuré. Dans ce cas, il appartient au propriétaire du véhicule d’apporter la preuve qu’après immobilisation du véhicule, celui-ci n’était plus dans son état d’origine. Le conducteur désirant récupérer son véhicule, et qui sera en possession de son attestation d’assurance sortie de fourrière, devra faire constater les dégâts au gérant de la société afin d’être indemnisé.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017