Excite

Assurance jeune conducteur : comment payer moins cher ?

L'assurance jeune conducteur est majorée entraînant un tarif qui pénalise les étudiants ou les jeunes qui démarrent dans la vie. Et pourtant, c'est certainement un moment de la vie où justement ils n'ont que peu de budgets disponibles. Pourtant la cotisation est surtaxée et peut parfois faire l'objet d'une majoration importante de plus de 100%.

L'assurance jeune conducteur entraine donc une dépense qui peut être très élevée pour plusieurs raisons. Tout d'abord, tous les conducteurs possédant le permis de conduire depuis moins de trois ans font l'objet de cette majoration. Ensuite, le coefficient bonus/malus qui influe sur le montant des primes est nul ce qui fait que la cotisation est forcément plus élevée. La prime est calculée dans tous les cas en fonction des risques auxquels s'expose un assuré.

Les compagnies considèrent que le risque d'accident n'est pas le même pour tous, certaines données sont prises en compte comme l'expérience du conducteur ainsi que la cylindrée de la voiture. D'autres critères peuvent paraître plus saugrenus comme la couleur du véhicule par exemple. Par exemple une voiture rouge sera surtaxée à 5 ou 10%, car elle est considérée comme plus souvent mêlée à un accident.

Les jeunes sont particulièrement concernés par cette majoration du fait de leur inexpérience et de leur inconscience, notamment en conduisant trop vite. Les statistiques démontrent que les jeunes sont liés à des sinistres mortels en grand nombre puisque 22% d'entre eux les impliquent directement. Ils représentent moins de 10%¨de la population possédant le permis. Évidemment, si l'on considère ces statistiques on peut aisément comprendre que la surprime soit justifiée, mais en raison des difficultés économiques, on peut se demander s'il ne faudrait pas assouplir le système.

Pour éviter cette surprime, la solution la plus simple est de commencer l'apprentissage à 16 ans, dans le cadre de l'apprentissage anticipé à la conduite. En effet, dans ce cas, il est possible sans problème d'échapper à cette surtaxe, car les assureurs considèrent que ces deux ou trois années de conduite accompagnée permettent d'acquérir une expérience. À ce moment, un tarif préférentiel est alors accordé, la majoration est limitée à 50% et si la première année l'assuré n'a pas de sinistre, dès la seconde année, il retrouvera un niveau de prime normal.

Les avantages de la conduite accompagnée

Celle-ci s'effectue à partir de 16 ans à condition que le jeune soit accompagné par l'un ou l'autre de ses parents. Il faudra conduire un an ou au maximum trois ans avant de passer l'examen du permis de conduire. Il faut rouler au moins 3000 kilomètres. Ce qui constitue une expérience qui limite du coup la répercussion financière de l'assurance jeune conducteur. Les épreuves classiques du permis de conduire devront être passées et réussies. Cependant, le candidat ayant l'habitude de conduire aura plus de confiance en lui, augmentant ainsi ses chances de réussite.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017