Excite

L'assurance maladie et l'auto-entrepreneur

L'assurance maladie et l'auto-entrepreneur constituent un sujet auquel toute personne qui désire entreprendre une activité en auto-entreprise doit s'intéresser. En effet, ce statut a des caractéristiques bien particulières au niveau des déclarations administratives comme au niveau de la protection sociale. Il est donc primordial de bien connaitre ses droits avant de s'engager dans cette voie.

Il est important de savoir que le statut d'auto-entrepreneur est ouvert à toute personne qu'elle soit sans emploi ou qu'elle soit salariée du privé ou du public. C'est pourquoi la protection sociale n'est pas la même que pour d'autres statuts. La personne exerçant à titre complémentaire une activité n'est pas aussi protégée puisqu'elle l'est par son statut de salarié.

L'assurance maladie et l'auto-entrepreneur est donc une partie assez complexe de ce choix. Par exemple, l'auto-entrepreneur n'est pas éligible à l'indemnité chômage en cas d'arrêt de son activité. Pour l'assurance maladie, il est couvert sans qu'il n'y ait de relation entre les charges qu'il paye et donc sans relation avec le chiffre d'affaires qu'il déclare.

Il est protégé comme peut l'être un salarié pour toutes les dépenses courantes comme les remboursements de consultation, les médicaments, les lunettes, la dentisterie et l'hospitalisation. Par contre, au niveau des indemnités journalières, les choses changent considérablement. Si l'auto-entreprise est son activité principale ou exclusive, c'est-à-dire qu'il n'est pas affilié au régime des salariés par exemple, il sera obligé d'attendre un an avant de toucher des indemnités journalières, en cas d'arrêt maladie.

Cependant, s'il n'y a eu aucune interruption entre son travail salarié précédent et la création de l'auto-entreprise, ce délai est caduc. De plus, les indemnités versées seront calculées par rapport au chiffre d'affaires réalisé, c'est-à-dire que si celui-ci est minime, elles le seront aussi.

Le congé de maternité

Dans le cadre de l'assurance maladie et l'auto-entrepreneur, la grossesse est prise en charge ou indemnisée normalement dès lors que l'on rentre dans les délais légaux. Cela signifie que la femme enceinte au début de sa grossesse doit continuer son activité ou sinon, elle ne sera pas indemnisée. Ensuite, quand on rentre dans la période des congés fixés par la loi, elle en bénéficiera normalement comme tous les salariés. Il faudra toutefois qu'elle essaye de garder le contact avec sa clientèle pour la retrouver quand elle sera en mesure de reprendre son activité.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017