Excite

Assurance : que faire lors d’un incendie auto ?

Que ce soit par accident ou le fait de dégradations volontaires de la part de personnes mal intentionnées, l’incendie d’un véhicule constitue toujours, pour son propriétaire, de nombreuses démarches auprès de son assurance incendie.

Le premier réflexe à avoir est de porter plainte, gage de bonne foi. Ensuite, le délai pour déclarer ce type de sinistre auto à son assureur est de cinq jours. Il est alors conseillé de joindre à la déclaration des photos du véhicule calciné, en précisant les lieux et circonstances de l’incendie.

La prise en charge par l’assurance auto du sinistre dépend alors directement des garanties souscrites. Ainsi, pour une assurance tous risques, le véhicule est alors couvert par la garantie Incendie et explosion, permettant un remboursement du bien. Cette assurance incendie a cependant quelques limites. Ainsi, un feu déclaré en raison d’un mauvais entretien ou d’une cigarette est exclu des conditions de remboursements.

De même, l’assurance au tiers ne permet de prétendre à aucune indemnisation, à moins d’avoir souscrit à l’option correspondante. Seule la garantie tous accidents de l’assurance auto prend donc en considération ce sinistre. Le niveau de remboursement est alors directement lié au contrat signé et aux clauses de ce dernier.

Pour les personnes les plus modestes, une aide intervient cependant en cas de sinistre auto par le feu sur le territoire national, la loi Warsmann. Celle-ci prévoit le versement d’une somme égale à 4 000 euros pour tout propriétaire d’un véhicule incendié dont les revenus ne dépassent pas 2 000 euros par mois.

Photo : jaqian (www.flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017