Excite

La CMU de base : une couverture sociale pour tous

La CMU, Couverture Maladie Universelle, est destinée aux personnes les plus démunies, afin de leur permettre de bénéficier de l’assurance maladie et donc de se soigner, sous certaines conditions. Sont disponibles une CMU de base et une CMU complémentaire qui sont indispensables pour un accès au soins pour tous, ou presque.

Les conditions d’accès à la CMU

La Couverture Maladie Universelle (CMU) est un système qui permet aux plus démunis, résidant en France de manière stable et régulière, bénéficiaires du RSA, chômeurs en fin de droits, personnes sans domicile fixe… en résumé, toute personne ne cotisant pas à la Sécurité Sociale, de pouvoir se soigner, comme le reste de la population française.

Pour cela, il faut s’adresser à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de son lieu de résidence, et compléter une demande d’affiliation, accompagnée d’une déclaration de ressources annuelles et des pièces justificatives demandées. Dès réception de l’accord de la CPAM, le bénéficiaire et les personnes à sa charge peuvent bénéficier des prestations sociales.

Deux formes de CMU : CMU de base et CMU complémentaire

La CMU de base permet d’obtenir le remboursement des dépenses médicales : consultations, médicaments, examens, mais aussi hospitalisations. Toutefois, elle ne rembourse que la « part sécurité sociale » et la part complémentaire, le forfait journalier hospitalier, la participation forfaitaire, les franchises médicales et les dépassements d’honoraires restent à la charge de l’assuré. C’est pour cette raison que la CMU complémentaire est indispensable, car sans elle, la plupart des titulaires de la CMU ne pourrait quand même pas se soigner.

La CMU complémentaire est une complémentaire santé gratuite qui complète les remboursements de la CMU de base. Elle est indispensable car elle prend en charge les dépenses non prises en charge par la CMU de base, et permet de se faire soigner sans avoir à avancer les frais. Bien entendu, les dépenses effectuées pour des prothèses ou appareillages, surtout en dentaire et optique, devront correspondre aux tarifs de la sécurité sociale.

Se faire aider pour obtenir la CMU

Les personnes en situation précaire et disposant de peu de revenus, ont souvent du mal à constituer des dossiers ou à demander les aides auxquelles elles ont droit, c’est pourquoi, elles ne devront pas hésiter à s’adresser à des travailleurs sociaux, assistantes sociales en particulier, pour les aider à faire leur demande de CMU de base et CMU complémentaire.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017