Excite

Que faire face à une convocation au commissariat ?

Dans le cadre d’une enquête de police, l’officier en charge de l'affaire peut convoquer toutes les personnes susceptibles de lui donner des renseignements sur les faits en cause. Des convocations seront donc envoyées à ces personnes par la poste ou délivrées en mains propres. Alors que faire face à une convocation au commissariat ? Nos conseils.

Se présenter au commissariat

Certes, une convocation au commissariat est toujours intimidante. Il est donc possible d’être tenté de refuser, ne sachant pas vraiment que faire face à une convocation au commissariat. Attention, ne commettez pas la grave erreur de ne pas répondre à cette convocation. En effet, toute personne convoquée par la police doit se rendre au commissariat, à la date et à l’heure indiquée. À défaut, elle risque d’y être contrainte par la force.

Connaitre ses droits

Lorsqu’un officier de police judiciaire vous convoque au commissariat, il a l’obligation de vous informer de vos droits, comme celui de quitter librement les locaux du commissariat entre autres. Il doit aussi établir un procès-verbal de vos déclarations qu’il vous fera signer à la fin de l’audition. Attention, lisez attentivement et ne signez jamais un procès-verbal de déclarations s’il ne reflète pas vos propos.

La durée des auditions

Si vous êtes convoqué en tant que simple témoin, votre audition ne peut pas durer plus de 4 heures.

Si vous êtes convoqué en tant que suspect, il y a deux possibilités : soit vous êtes entendu comme suspect libre. Dans ce cas, vous êtes libre de quitter le commissariat à tout moment. Vous serez informé de ce droit bien entendu. Soit vous êtes mis en garde à vue, donc vous ne pouvez pas jouir de la liberté de quitter les lieux. Cette mesure peut intervenir dès votre arrivée dans les locaux du commissariat, au cours de votre audition ou même au moment où vous allez quitter les lieux. La durée d’une garde à vue est de 24 heures, mais elle peut être prolongée selon la gravité des faits.

Etre placé en garde à vue

Contrairement aux idées reçues, la garde à vue est loin d’être une mesure coercitive. Au contraire, elle vous donne la possibilité de bénéficier des droits de la défense lorsque vous ne savez pas que faire face à une convocation au commissariat « pour une affaire vous concernant ». En résumé, elle vous permet :

  • De connaître les détails de l’infraction et sa date présumée,
  • De prévenir votre famille et votre employeur,
  • D’invoquer votre droit au silence,
  • D’être assisté par un avocat,
  • Et d’être examiné par un médecin.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017