Excite

Risques garantis par l'assurance emprunt

Lorsque l’on contracte un prêt ou un crédit, il est de bon ton de se protéger en cas d’imprévu et de difficultés de remboursement de celui-ci. Prêt immobilier, prêt personnel ou prêt auto, tous peuvent être couverts par une assurance emprunt, qui garantira la continuité du remboursement du prêt si l’emprunteur vient à décéder, si celui-ci se retrouve dans une situation d’invalidité ou d’incapacité ou encore s’il perd son emploi.

Bien que non obligatoire, de nombreux organismes de prêt demandent à l’emprunteur potentiel de souscrire une assurance emprunt. Celle-ci peut donc offrir une garantie décès, une garantie incapacité de travail ou invalidité et une garantie perte d’emploi. En cas de décès, l’assureur prendra en charge le remboursement du capital restant dû, tout comme en cas d’invalidité absolue et permanente. En cas d’invalidité partielle ou temporaire, ou de perte d’emploi, elle prend en charge le remboursement des mensualités pendant la durée de l’invalidité ou de l’inactivité.

On prendra donc soin au moment de la souscription de l’assurance emprunt de vérifier la définition d’incapacité de travail et d’invalidité au sein du contrat, et de se renseigner sur la période de franchise entre l’arrêt de travail et le début du relais de paiement. En ce qui concerne la perte d’emploi, l’assurance fonctionnera en cas de licenciement sur CDI (et pas sur CDD), mais pas en cas de période d’essai, de prise de préretraite, de démission ou de chômage partiel. De plus, après 60 ans, la perte d’emploi n’est en général plus garantie par l’assurance, d’où la nécessité de s’informer au mieux avant de signer pour une assurance emprunt.

Source photo : comedy_nose via flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017