Excite

Une assurance complémentaire santé pour tous ?

L'ensemble des salariés français, y compris ceux travaillant dans les petites sociétés, pourraient bientôt bénéficier d'une « mutuelle » d'entreprise. La présidente du Medef, Laurence Parisot, s'est déclarée favorable à ce que la complémentaire santé soit étendue à « tous les salariés non couverts par un accord collectif ».

La patronne des patrons reprend là l'idée de « couverture complémentaire santé universelle » proposée le 6 décembre dernier par la CFDT dans le cadre des négociations sur la sécurisation des emplois et à laquelle se sont depuis ralliées la CFTC et la CFE-CGC. La déclaration de Laurence Parisot est un signal d'autant plus fort que les négociations reprennent aujourd’hui.

Problème : les pourparlers butent toujours sur le refus obstiné du Medef de voir taxés plus lourdement les contrats à durée déterminée (CDD). Donner son feu vert à une couverture collective santé pour tous salariés permettrait à l'organisation patronale à la fois de ne plus donner l'impression d'être dans le rejet systématique et de s'allier les faveurs de la CFDT. Or, le Medef le sait : aucun accord ne peut aboutir sans l'aval de la puissante confédération, désormais présidée par Laurent Berger. En clair, le patronat pourrait donner son aval à l'extension des contrats collectifs de santé à condition que la taxe sur les CDD soit abandonnée.

Concrètement, il s'agirait de mettre en place une couverture santé collective dans les branches d'activité qui en sont encore dépourvues. Son financement serait assuré à 60% par l'employeur. Elle devrait offrir, au minimum, la dispense de frais (notamment chez le pharmacien) sur présentation de la carte Vitale, le remboursement du ticket modérateur (le reste à charge et le forfait journalier en cas d'hospitalisation), une prise en charge à 50% des dépassements sur les prothèses dentaires et un forfait sur les lunettes et les lentilles de correction.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017